Free Panchen Lama

Où est le panchen-lama ?

Il y a 25 ans, Gedhun Choekyi Nyima, alors âgé de six ans, est kidnappé par le gouvernement chinois, après être reconnu comme le 11ème panchen-lama du Tibet.

Gedhun Choekyi Nyima est devenu le plus jeune prisonnier politique au monde et n’a pas été revu depuis. Il est aujourd’hui âgé de 31 ans.

Depuis l’enlèvement et la disparition du panchen-lama en 1995, le gouvernement chinois a rejeté, à plusieurs reprises, les demandes de libération et de divulgation d’informations complètes sur sa localisation et sa santé.

REJOIGNEZ L’ACTION : Prenez part aux 25 Actions pour 25 Ans – entre aujourd’hui et mai 2021 – pour mieux connaître l’importance de son cas.

En prenant deux actions simples chaque mois, vous sensibiliserez davantage au cas de son Gedhun Choekyi Nyima et vous aiderez à obtenir sa libération.

Le panchen-lama aujourd’hui

Le panchen-lama (Tibétain : པཎ་ཆེན་རེན་པོ་ཆེ།) est l’un des plus importants chefs religieux du Tibet. Le 10ème panchen-lama, ardent défenseur de l’identité et de la culture du Tibet, est décédé mystérieusement en 1989.

En 1995, Gedhun Choekyi Nyima est reconnu par Sa Sainteté le dalaï-lama comme le 11ème panchen-lama.

Quelques semaines plus tard seulement, le 17 mai, Gedhun Choekyi Nyima est « enlevé » à son domicile par les autorités chinoises, avec sa famille ; il n’a alors que six ans.

En 2019, une image médico-légale du portrait auquel pourrait ressembler aujourd’hui Gedhun Choekyi Nyima a été réalisé par l’artiste légiste Tim Widden qui a travaillé sur de nombreux cas de personnes portées disparues, dans le cadre de l’Agence nationale contre le crime britannique.

Exhorter les leaders mondiaux à agir en faveur de Gedhun Choekyi Nyima

Il y a 25 ans, Gedhun Choekyi Nyima, âgé de six ans, est kidnappé par le gouvernement chinois, après être reconnu comme le 11ème panchen-lama du Tibet ; il est devenu le plus jeune prisonnier politique dans le monde et n’a pas été revu depuis.

Il est aujourd’hui âgé de 31 ans.

Depuis sa disparition, le gouvernement chinois a rejeté, à plusieurs reprises, les demandes de divulgation d’informations complètes sur sa situation et son bien-être ainsi que de sa famille. Tous les appels à sa libération ont été rejetés à ce jour. 

AGIR : Exhorter les leaders du G7 à demander des informations sur Gedhun Choekyi Nyima et à appeler la Chine à sa libération immédiate.

Panchen Lama kidnap

Ressources

Cher panchen-lama

25 ans plus tard, l’investigation continue

En savoir Plus

10th panchen-lama

Chöekyi Gyaltsen, le 10ème panchen-lama 1938 – 1989

Le panchen-lama (Tibétain : པཎ་ཆེན་རེན་པོ་ཆེ།) est l’un des plus importants leaders religieux du Tibet. Le 10ème panchen-lama était un ardent défenseur de l’identité et de la culture du Tibet, jusqu’à ce qu’il ne meure mystérieusement en 1989. En 1995, Gedhun Choekyi Nyima est reconnu par Sa Sainteté le dalaï-lama comme le 11ème panchen-lama.

Quelques semaines plus tard seulement, le 17 mai, Gedhun Choekyi Nyima est enlevé à son domicile par les autorités chinoises, avec sa famille ; il a seulement six ans.

Afficher plus d’informations de fond
Gedhun Choekyi Nyima a 6 ans en 1995, quand il est reconnu par Sa Sainteté le dalaï-lama comme la 11ème réincarnation du panchen-lama, l’un des plus importants leaders religieux du Tibet.

Chöekyi Gyaltsen, le 10ème panchen-lama 1938 – 1989

Gedhun Choekyi Nyima est né le 25 avril 1989 dans le Tibet central. Dès qu’il est reconnu comme le 11ème panchen-lama, les autorités chinoises le placent en garde à vue, avec sa famille. D’autres personnes, dont Chadral Rinpoche, le directeur de la section recherche du parti, ont été arrêtées et condamnées pour avoir divulgué des informations au dalaï-lama.

Le gouvernement chinois a affirmé sa motivation politique dans sa mainmise sur la réincarnation, en désignant un autre jeune garçon, Gyaincain Norbu, comme 11ème panchen-lama. Le remplaçant est gardé à Pékin. Il a récemment reçu un titre politique au sein du gouvernement chinois, l’équivalent d’un poste de député ou de membre du Congrès. Il lui est régulièrement demandé de faire des déclarations de propagande pour le gouvernement chinois.

Depuis vingt-cinq ans, des personnes concernées et des organismes de défense des droits humains dans le monde entier ont exhorté le gouvernement chinois à libérer le panchen-lama, en vain. Le lieu et la santé du panchen-lama, Gedhun Choekyi Nyima, sont de graves préoccupations. Le gouvernement chinois doit tenir compte des appels à sa libération immédiate de la part de ses fidèles et de ses soutiens.

Disparu depuis qu’il a six ans, est-ce à cela que ressemblerait Gedhun Choekyi Nyima à 30 ans ?

Facebook #FreePanchenLama

International Tibet Network
International Tibet Network2 hours ago
Uighurs and other Muslim minorities would be given the right to petition a UK high court judge to declare that genocide is taking place in China, requiring the UK government to curtail trade ties with Beijing, under proposals brought by MPs and peers.
International Tibet Network
International Tibet Network11 hours ago
¡Nuestros seguidores y aliados en América Latina quieren que actúe el 1 de octubre! Mire este video para saber por qué la gente en México, Colombia, Uruguay y Brasil se unen al Día de Acción Global y se solidarizan con los oprimidos por el Partido Comunista Chino.

Resiste a China: ¡Libertad ya!

¡Visite www.resistchina.org para encontrar una protesta cerca de usted!
International Tibet Network
International Tibet Network
International Tibet Network15 hours ago
China’s plans to relocate its UK embassy to the East End of London is facing opposition owing to its repression of the predominately Muslim Uighur people and clampdown on dissent in Hong Kong.

The embassy is moving from the West End to a large site in Tower Hamlets opposite the Tower of London. Tower Hamlets has the highest proportion of Muslim residents (38%) of any borough in the country, according to the latest census.

https://www.theguardian.com/uk-news/2020/sep/28/east-london-councillors-raise-concerns-over-chinese-embassy-move

Le Réseau international Tibet (International Tibet Network) soutient le mouvement du Tibet pour développer et renforcer les campagnes dans le monde. Cette campagne a été conçue par un groupe de travail avec les membres actifs suivants :